*Le tarot des profondeurs

Le Tarot propose 22 arcanes majeurs qui illustrent 22 étapes nous invitant à cheminer vers le Soi. Chaque lame est un état vibratoire et offre des possibilités de méditation.
Le Tarot de Marseille est issu des recherches des alchimistes au XIIIème et XIVème siècle. C’est une clé de connaissance, profondément reliée à la psychologie des profondeurs de Jung.

Les philosophes ont défini deux types de temps : le temps objectif et le temps subjectif.
Le temps intérieur, subjectif, est notre perception de celui-ci. C’est ce temps impalpable qui est notre propre appréhension du temps. Le temps extérieur, objectif est celui à partir duquel on travaille les cycles en astrologie. On est donc là au contraire dans un temps planétaire mesurable. La relation étroite en ces deux modes d’appréhension du temps s’appelle la synchronicité.
C. G Jung a introduit ce concept qui permet à la science (le terrestre) de rejoindre le sens (le céleste). Alors que la pensée causale sépare le psychique de l’événementiel, la synchronicité les relie, jetant un pont entre ces deux mondes apparemment lointains mais pourtant en interconnexion permanente. Tout se passe alors comme si le monde physique et le monde psychique ne formaient plus que les deux facettes d’une seule et même réalité. C'est exactement ce qui est l'oeuvre avec le Tarot.
Pour Jung cette synchronicité est donc la survenue en apparence fortuite (sans cause à effet) d’un ou plusieurs événements. Mais cette « coïncidence » peut prendre un sens pour la personne concernée quand elle peut s’ouvrir à la dimension invisible de l’existence pour relier le fait vécu avec une image intérieure, une inspiration, un pressentiment, un rêve ou bien l’exploration de ses contenus psychiques.